A la une

Alléger l'administratif médical : des solutions concrètes

Alléger l'administratif médical : des solutions concrètes

Libérer du temps médical est de longue date une exigence forte des médecins, à nouveau largement exprimée ces derniers mois et dans le cadre du Ségur de la Santé.

Des solutions existent, gagner du temps au quotidien, c'est possible. Comment ? En automatisant le plus possible les tâches administratives récurrentes, en personnalisant les actions les plus courantes en fonction de sa propre pratique.

 

Moins de papier, un logiciel bien maîtrisé

Au-delà des solutions qu’il apporte en matière de coordination et de communication, le numérique en santé est aussi source d’optimisation sur l’administratif. Les logiciels médicaux proposent en effet de très nombreuses fonctions et outils de personnalisation permettant de dématérialiser et automatiser de nombreuses tâches.

Sans double-saisie, sans relectures fréquentes de carte CPS, sans connexions multiples à différents services, le gain de temps est réel. Et avec un peu de personnalisation du logiciel, l’optimisation est flagrante.

 

 

10 exemples concrets avec MLM

 

 

  • Disposer grâce au web d’actes et tarifs à jour en temps réel
  • Créer une seule fois ses actes FSE favoris pour les utiliser ensuite en quelques clics
  • Consulter en ligne les droits du patient pour sécuriser la facturation et ainsi éviter d’avoir à gérer rejets ou anomalies)
  • Gérer les retours NOEMIE et éventuels rejets grâce à l’envoi de réclamation (remboursement possible sur 48 mois)
  • Faire sa déclaration médecin traitant en ligne en quelques clics
  • Récupérer en ligne l’information sur le médecin traitant du patient pour optimiser les échanges et la gestion du parcours de soins
  • Envoyer les avis d’arrêts de travail en ligne et imprimer uniquement le volet à remettre au patient
  • Utiliser des courriers-type prédéfinis, ou la dictée vocale pour la rédaction des courriers et les envoyer par messagerie sécurisée ou les déposer dans le DMP
  • Gérer les courriers entrants « papiers » par l’import express ou électroniques avec les différentes messageries sécurisées du marché
  • Suivre les indicateurs ROSP en cours d’année